Pourquoi bébé pleure-t-il ?

Tout parent s’est un jour senti démuni face aux pleurs de son bébé. Désagréable expérience que celle de ne pouvoir apaiser et rassurer ce petit être dépassé par ses émotions.

Avant tout, rassurez-vous toutes les études le montrent, ces pleurs sont dans la quasi-totalité des cas normaux.

Pour autant, une fois s’être assuré.e que bébé a mangé, dormi et été changé... Force est de constater : il continue de pleurer.
Alors que faire ? Le prendre dans ses bras ?
"Mais j’ai mille choses à faire", "je ne dois pas céder au chantage" ou encore "je vais lui donner de mauvaises habitudes"... Autant de petites phrases culpabilisatrices qui résonnent dans un coin de notre tête.

Stop.
Arrêtons-nous là un instant.

Premièrement rappelons-le, nous sommes des mammifères. Et l’une des caractéristiques de tout petit mammifère est la recherche de proximité avec l’adulte et de présenter des signes de détresse dès qu’ils en sont séparés. Nous ne dérogeons pas à la règle.
Que bébé pleure, c’est courant, voire normal... Pour autant, cela ne veut pas dire qu’il faut le laisser hurler !

Il est temps de se faire confiance en tant que parent et de faire confiance à son enfant. Bébé a besoin d’être rassuré par la présence d’une personne aimante à ses côtés. Il a besoin d’être en contact.
Et non, il ne s’agit pas d’un "caprice" de sa part, comme on peut l’entendre parfois... Un bébé ne pleure pas "sur commande". Son cerveau n’est pas assez mature. Ses pleurs n’ont rien d’intentionnel, ils sont sincères. Il est en demande.

En demande de votre présence et d’être rassuré par votre odeur et votre chaleur.

Deuxième idée-reçue à dépasser "Non, un enfant ne risque pas de s’habituer aux bras", c’est à dire de pleurer plus souvent si l’adulte le prend plus souvent dans les bras. Au contraire, les études montrent que plus l’adulte répond de manière rapide et adaptée aux pleurs, par une proximité physique, plus l’enfant sera autonome vers l’âge de la marche.

Comment le portage peut-il aider ?

Les ethnologues ont constaté que les bébés de cultures dites traditionnelles pleurent moins souvent et moins longtemps que les petits occidentaux. Grâce à la proximité mère-bébé, la mère répond aux signaux d’inconfort de son enfant dès qu’elle les détecte.

Porter son enfant contre soi permet de le rassurer et de se rassurer soi-même.

"Il va bien, je le sens". Il s’agit de faire appel à son instinct, de se connecter à ses émotions, et de poser les jalons d’une relation de confiance.
Selon la docteure Christine Coquart le maternage proximal est une méthode de grande proximité, d’écoute active et de contenance qui rassure, apaise et valorise le bébé. Il crée un attachement solide, assurant à l’enfant une sécurité intérieure stable. La pédiatre Catherine Gueguen explique que le maternage et la bienveillance favorisent la construction psychique de l’enfant. Ils déclenchent la sécrétion d’ocytocine, hormone du bien-être. L’ocytocine est à la base des mécanismes de l’empathie et de l’altruisme : c’est l’hormone du lien avec les autres.

La présence rassurante et bienveillante d’adultes à ses côtés permet à l’enfant d’expérimenter, lors des étapes de son développement, un « détachement sécurisé ».
Plus les besoins vitaux du nourrisson sont satisfaits, plus ses connexions cognitives sont denses et positives. Il ressentira du bien-être et de la sécurité, élargissant aussi sa possibilité d’explorer en toute sérénité.

Attention, il est ici question de portage physiologique, adapté au bon développement de l’enfant, respectueux de son positionnement naturel.
Il est vrai que le portage physiologique peut faire peur et impressionner... Peur de faire tomber bébé, peur que ça prenne trop de temps (alors qu’on est déjà en retard)...

Qui ne serait pas effrayé par des mètres linéaires de tissu dans lesquels s’enrubanner d’une seule main avec bébé dans l’autre ?!

Mama Hangs, une solution simple et rapide.

Les porte-bébés physiologiques Mama Hangs ont été pensés pour éviter tout geste inconfortable dans la manipulation et l’installation de bébé.
Ils permettent de positionner bébé en un rien de temps contre soi, de manière sécurisée et sécurisante.

Les solutions de portage simples et adaptées qu’apportent Mama Hangs permettent de concilier les contraintes de notre modernité et le bien-être physiologique de l’enfant, en se reconnectant aux pratiques ancestrales de maternage.

×